mercredi 23 juin 2021 | Login
Nord-Kivu: L'armée rwandaise tient des réunions clandestines en vue d'une nouvelle rébellion à Masisi, alerte un député.

Nord-Kivu: L'armée rwandaise tient des réunions clandestines en vue d'une nouvelle rébellion à Masisi, alerte un député.

Des alertes se multiplient de plus en plus au sujet de la présence de l'armée rwandaise sur le sol Congolais. Alors que le Rwanda et les autorités militaires congolaises ont respectivement démenti la nouvelle, un député provincial de Masisi affirme que ces troupes sont bel et bien signalées sur le territoire congolais, principalement dans ce coin du Nord-Kivu.

Dans un point de presse tenu ce lundi 11 janvier 2021 en ville de Goma, Romain Kahurwa a révélé qu'un plan est en train d'être concocté en vue d'activer une nouvelle rébellion qui déstabilisera le Congo-Kinshasa. Il cite entre autres des réunions clandestines qui se tiennent depuis quelques jours pour cette fin.

Le rapporteur de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu redoute que Kinshasa prenne du temps à dépêcher rapidement une commission d'enquête pour se rassurer que la menace est écartée.

Par ailleurs, ce député provincial pointe d'un doigt accusateur certains officiers FARDC qui seraient également à la manoeuvre. Ainsi, il appelle le président Tshisekedi à agir sans attendre.

"Je suis élu de Masisi, j'y ai été cette semaine ici, à l'heure où nous sommes, il y a cette présence de ces troupes là. Et, ce sont des troupes qui ont une vision de vouloir commencer encore les rébellions pour que le président de la République échoue dans sa vision. C'est pourquoi, je n'ai voulu rester dans le silence sans déclarer qu'on est en train de distraire le président à Kinshasa. Mais aujourd'hui, il y a des organisations, jour et nuit. Malheureusement, certaines autorités militaires participent à ces organisations louches pour commencer ces rébellions ici", dénonce-t-il.

Il sied de rappeler que dans son rapport de décembre 2020, un groupe d'experts des Nations-Unies sur la RDC a confirmé la présence des Forces de Défense Rwandaise (FDR) sur le sol congolais, évoquant notamment des opérations militaires menées par celles-ci dans le Nord-Kivu entre fin 2019 et début octobre 2020.

Cependant, dans un communiqué sorti quelques jours après ces dénonciations de l'ONU, le gouvernement rwandais a nié toute implication dans des opérations militaires en RDC, rejetant en bloc la présence de ses troupes sur le territoire congolais.

 Dans son document, le pays de Paul Kagame s'oppose au rapport des experts onusiens et rappelle qu'il "entretient des relations bilatérales cordiales avec la RDC, qu'il existe plusieurs engagements, y compris la coopération militaire entre les 2 États, qui se limite exclusivement au partage des renseignements sur divers groupes armés opérant dans l'Est de la RDC et qui constituent une menace commune aux 2 pays".

 Il est à savoir que l'organisation de défense des droits de l'homme CRDH a déjà alerté sur la présence de l'armée ougandais sur le sol congolais à partir du Nord-Kivu depuis longtemps. Même l'initiateur de la CRDH l'honorable Jean-Paul Paluku Ngahangondi l'avait déjà d'énoncé plusieurs fois mais Kinshasa ne fait que boucher ses oreilles.

 

Cellule de communication Crdh

Patrick Kitoko Kwabo

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 16 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER