mercredi 23 juin 2021 | Login
Comme chez l'ancien Gouverneur Carly, le maire de Butembo prend des actes garantissant sa survie après son départ de l'hôtel de ville.

Comme chez l'ancien Gouverneur Carly, le maire de Butembo prend des actes garantissant sa survie après son départ de l'hôtel de ville. Featured

Depuis l'annonce de l'État de siège, le maire de Butembo, maître MBUSA KANYAMANDA sylvain est maintenant nourri d'un courage exceptionnel dans le traitement de certains dossiers sensibles. Il reste concentré désormais au bureau pour le traitement de dossiers cette fois-ci en sa faveur.

 

Les affectations pléthoriques des taxateurs qui sont tous de son obédience politique ou de sa propre familiale viennent d'être faites afin d'occuper suffisamment des postes stratégiques susceptibles de garantir son ravitaillement en fonds durant son congé éternel qui débute bientôt.

 

Les taxateurs à la DGDA, aux Parkings publics, dans des Abattoirs publics et privés sont soit ses proches membres de famille ou amis, soit les membres de son Parti qui ont ruiné depuis 3 ans la mairie, en la vidant de tout son prestige légendaire. Sous le triste règne de Me Mbusa Kanyamanda Sylvain, la Mairie ne sait plus répondre même aux besoins rudimentaires du personnel qui va jusqu'à accumuler 8 mois impayés depuis 3 ans. Alors qu'à l'époque de SIKULY'Uvasaka Makala dit Kapipi qui a régné pendant 10 ans, aucun mois d'arriéré n'avait jamais été enregistré.

 

Au cours de ces deux dernières années, la Mairie de Butembo est arrivée par moment à manquer même de la fourniture de bureau pour ses correspondances routinières. La mairie de Butembo accumule  des dettes dans toutes les banques pour juste des besoins propres de l'équipe dirigeante actuelle avec la complicité bien vérifiée des responsables des services des finances et du budget de la mairie qui vivent dans une luxure jouisseuse au détriment de l'Entité.

 

Aucun projet de développement n'est jamais enregistré à l'actif de Me Mbusa Kanyamanda Sylvain depuis sa nomination à la tête de la ville. Un  certain Benjamin, operateur économique œuvrant au marché central a même déjà pris en otage les ressources de la Mairie dont les latrines publiques au marché central et au parking public la victoire ainsi que celles de 4 portes des boutiques construites sur fonds propres de la Mairie de Butembo.

 

Les recettes collectées en ces endroits précis sont régulièrement versées entre les mains du Me Mbusa Kanyamanda Sylvain et son adjoint Patrick Tsiko, sans passer par la comptabilité de la Mairie. Il est plus qu'urgent de procéder à l'arrestation de ce Maire sortant, afin d'ouvrir une enquête sérieuse dans le seul but de pousser ces détourneurs locaux à rembourser à la Mairie ces milliers des dollars amassés illégalement.

 

Le fameux chantier privé du Maire qui pousse sur la rue Père Jérôme menant à la mairie est le produit d'une vaste campagne de collecte frauduleux des matériaux. Des sacs des ciments sont collectés auprès des opérateurs économiques dépositaires à travers le service urbain de l'économie nationale. Les ressources de la Mairie sont généralement mobilisées pour financer les travaux de ce chantier qui évolue à pas de géant, en plus deux autres en cours de construction à Goma et à Beni.

 

Les nouvelles autorités militaires qui arrivent devraient mener des enquêtes fouillées en se ressourçant auprès des agents de la mairie, témoins de l'humiliation de la ville par des quasi-intellectuels venus juste s'enrichir au dos de l'administration publique. La société civile de Butembo devrait également enquêter sur les projets de développement en ville depuis l'affectation du Maire et son adjoint (même si en réalité, rien n'a jamais été fait). Bref, le Maire a tout ruiné dans la ville et son départ enfin pressenti grâce à l'État de siège est perçu comme un salut pour les agents de la Mairie et la population de Butembo.

Les autorités compétentes devraient tout simplement procéder à l'annulation des actes posés actuellement par les Maires, autant que ceux du gouverneur sortant l'ont été.

 

Cellule de communication Crdh 

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 29 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER