mercredi 23 juin 2021 | Login

Enfin, les cinq militants du mouvement citoyen luttte pour le changement (Lucha RDC-Afrique) viennent d'être libérés ce mercredi 30 décembre 2020 de la prison centrale Munzenze de Goma au Nord-Kivu.

Emmanuel Binyenye, militant de ce mouvement citoyen qui confirme cette information à la crdhd.com souligne que ces militants ont obtenu cette libération parce qu'après l'analyse, il a été constaté qu'ils n'avaient rien commis comme infraction.

 

 

Pour lui, cette incarnation a été une violation grave des droits humains. «Nous condamnons cela, il n'est normal que l'on emprisonne des personnes innocentes seulement pour avoir manifesté pacifiquement contre l'insécurité en province», explique-t-il.

 

Enfin, il révèle que c'est suite à une influence politique que ces 5 militants ont passé innocemment plusieurs jours dans cette maison carcérale, tout en signalant que les actions continueront à être évaluées jusqu'à ce que la sécurité sera une réalité dans les coins et recoins de la province du Nord-Kivu.

En rappel, c'est depuis le 18 décembre 2020 que ces militants étaient arrêtés par la police nationale congolaise en pleine manifestation à Goma, qui visait à décrier la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu.

Communication CRDH / Prince Bagheni 

Add a comment

Les rebelles ougandais forces démocratiques alliées, ADF seraient en préparation d'une guerre contre les positions des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Actuellement ils sont en renforcement en homme et en matériels pour réaliser leur plan criminel.

Selon les sources de la CRDH, ces terroristes bénéficieraient d'un appui logistique très considérable de la partie des différents pays de l'Est de la RDC, et c'est l'Ouganda qui serait plus citer dans cette affaire. Notre source ajoute que ces rebelles ADF se prépare très bien dans leur camp situé dans la profondeur du territoire de Beni en province du Nord-Kivu.

D'après les témoignages de certains ex-otages que la Convention pour le respect des droits humains (CRDH) a rencontré, ces ADF disent que si l'armée congolaise ne négocie pas avec eux, ils ont facilement plus de 10 ans dans cette guerre sans la vaincre, une affirmation qui amène plus d'un observateur à se demander le bien fondé de pareille position: qui doit négocier qui, ces rebelles sont étrangers et sont sur le sol congolais, comment l'armée congolaise pourrait-elle les négocier?

Ces ex-otages qui ont gardé l'anonymat, poursuivivent en disant que, ces rebelles affirment tout haut, ils sont dans cette partie du pays suite aux accords signés avec le président honoraire de la RDC "Joseph Kabila Kabange" qui, malheureusement les a violés, c'est pourquoi ils s'attaquent à la population civile.

Plusieurs fois des témoignages pareils sont livrés par certains orages libérés par ces criminels nés de la rébellion de l'ADF mais aucune preuve du prétendu accord n'a jamais été opposé à la population victime de Beni.

Il est pratiquement impossible d'affirmer ou d'infirmier cette révélation qui nous parait un peu floue.

Ces révélations d'une préparation des attaques contre les positions de l'armée congolaise à la CRDH à exhorter la population et l'armée congolaise à rester vigilantes et à travailler comme un seul corps pour empêcher toutes les surprises de la partie des ennemis.

Communication CRDH / Rachel Kahambu Nzumbuko

Add a comment

Nos Partenaires

partners

 

 

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 73 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER