dimanche 17 janvier 2021 | Login
RDC-N-K: DOSSIER PLAQUE MINÉRALOGIQUE AU NORD-KIVU. TROIS ERREURS STRATEGIQUES.

RDC-N-K: DOSSIER PLAQUE MINÉRALOGIQUE AU NORD-KIVU. TROIS ERREURS STRATEGIQUES. Featured

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a péché par 3 erreurs ci-après, à la suite d'un déficit stratégique et d'intelligence au sein des équipes qui remplissent les cabinets juste pour raison de survie.

1. Faible communication sur la motivation de la systématisation de la distribution de la plaque d'immatriculation des motos dans la province. En évoquant le motif sécuritaire, le gouvernement provincial a piégé son propre service technique qui, lui, ne peut aucunement argumenter par cette raison (sécuritaire), pour autant qu'il n'est lié que par le souci de maximiser les recettes, en vue de la reconstruction de la province.

2. Négligence du contexte sicio-sécuritaire de la province. La population du Nord-Kivu est déjà sensible à tout ce qui touche à la dimension sécuritaire. On doit se rappeler que 80% des députés élus au Nord-Kivu ont bénéficié de l'argument sécuritaire pour avoir leurs sièges.
Toute communication ratée dans ce sens devient fatale et se heurte à une résistance automatique de la population du Nord-Kivu frustrée par une insécurité devenue permanente et par les discours cyniques des anciennes autorités provinciales et nationales. Le dossier du port obligatoire des casques comme celui de couvre-feu motivés par un souci de sécurité ont été perçus comme un appui aux auteurs des crimes dans la province. Par conséquent, toute décision prise par la province avec un motif sécuritaire est déjà suspect, compte tenu de cette expérience tragique.

3. Usage abusif des forces de l'ordre pour faire adhérer la population aux décisions de la province. La police a un mandat constitutionnel de protéger la population et ses biens, du maintien et de restauration de l'ordre public. Elle n'a aucun rôle à jouer dans le recouvrement des taxes ou des assurances. Seule la justice peut être occasionnellement associée à cette opération suivant une procédure connue. Le recours à temps et à contre-temps de la police dans la mise en œuvre des politiques publiques est caractéristique de l'amateurisme et d'une crise de l'autorité au niveau des institutions de la province.

D'un côté, on initie une négociation avec les assujettis avec qui on signe un acte d'engagement, de l'autre on engage la police pour paralyser les activités, blesser et tuer les innocents, comme si toute la population était concernée par la plaque. C'est tout simplement ridicule.

En clair, Je condamne cette politique irrationnelle appliquée sur une population sinistrée !

Activiste

Cyrille Mbugheki

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 96 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER