dimanche 17 janvier 2021 | Login
RDC: Des Massacres répétitifs en Ituri,  Plusieurs personnes sauvagement abattues par les miliciens à Marabo, Six assaillants blessés et deux capturés, selon l'armée

RDC: Des Massacres répétitifs en Ituri, Plusieurs personnes sauvagement abattues par les miliciens à Marabo, Six assaillants blessés et deux capturés, selon l'armée Featured

Au moins 12 personnes ont été tuées, dont 4 soldats du gouvernement lors d’une attaque du samedi 05/05/2020 par des miliciens  sur une base militaire en République démocratique du Congo.

Daprès les sources de la "Convention pour le Respect des Droits Humains" (CRDH), des éléments des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) auraient été attaqués par un groupe appelé "Chini ya kilima" précisément dans la localité de Marabo, Territoire d'Irumu, située à plus au-moins 40 kilomètres au sud de la ville de Bunia, la capitale de la province de l’Ituri.

Les miliciens ont attaqué un camp des FARDC et ouvert le feu vers 5 heures du matin. Dans les affrontements qui ont suivi, quatre de nos soldats ont été tués et deux blessés, a déclaré le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo. Du côté ennemi, huit assaillants ont été neutralisés, six ont été blessés et deux ont été capturés. Des munitions ont également été récupérées, dont quatre armes de marque AK-47.

À par les miliciens du groupe CODECO qui massacrent des civils innoncents dans cette Province, la CRDH vient de constater qu'un autre groupe des miliciens vient de naître dans le territoire d'Irumu. Tous ces deux groupes ont le même mode opératoire avec les présumés ADF qui massacrent les populations civiles dans la région de Beni en Province du Nord-Kivu. Ce qui ne rejette pas la thèse de  qualifier cela d'une diversion de l'ennemi qui tue et massacre dans la région de Beni. 

Irumu: retour au calme à Marabo après une tension suite à l ...

Dans le Nord-Kivu, au lieu que  les officiels agisent pour stopper definitivement  cette hémorragie sécuritaire, ils se livrent plutôt dans les tâtonnements en accusations les autochtones et certains leaders politiques d'être co-auteurs des tueries de Beni ville et Territoire. Fort est de constater encore aujourd'hui que l'armée à-travers son porte parole en Ituri et certains autorités politiques se lancent dans une forte campagne de diabolisation des communautés locales. Avec tout ce qui se passe il y a lieu de se demander l'importance de l'existence d'un pouvoir public dans ce pays. Faudra-t-il rappeler que l'État ne se plaint pas? L'État doit plutôt agir pour stopper tout aventure criminelle et restaurer à tout prix son autorité sur l'ensemble de son territoire.

L’armée a lancé une offensive en janvier contre les milices opérant dans la province riche en OR du nord-est de l’Ituri dans le cadre d’une opération plus large lancée en octobre dernier mais jusqu'à présent la situation sécuritaire ne fait que se détériorer et la multiplicité des groupes armés utilisant le même mode opératoire de tueurs de Beni ne fait que se faire constater.

Cellule de communication CRDH/ Jean-Luc Kapanza

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 81 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER