jeudi 20 février 2020 | Login

ITURI : le mouvement migratoire des populations sans document inquiète les élus. Featured

Le Député PASCAL Kavarios Ndudanga ne voit pas avec un bon œil la présence de ces personnes dites ‘inconnues’ dans certaines contrées de la province de l’Ituri. Selon lui, ces personnes sont à la base de l’insécurité dans le sud du territoire d’irumu. Il condamne le silence des services de sécurité par rapport à ce mouvement de ces personnes. Ainsi, il exige leur rapatriement qui pourra être précédé par une identification.

«A l’époque le cocus des députés a soulevé cette situation au palais de la nation comme un problème réel qui pouvait causer une insécurité à irumu et à Nzugu, nous nous sommes battus et avons une recommandation pour que ceux-là qui viennent du Nord-Kivu sans pièces, rentrent d’abord chez eux et qu’ils reviennent avec des documents capables de convaincre n’importe qui, et cette recommandation n’ait jamais été mise en application, je crois qu’il y a une certaine complicité quelque part », A-t-il déploré.

Quid sur l’identité de ces personnes.

«Je peux vous dire une chose, à l’époque on parle de Banyabwisha, mais avec la dernière mission du cocus de l’ituri au nord Kivu, la réalité est que ces gens ne sont pas des congolais, ce sont de gens venus on ne sait d’où et sont passés par le nord Kivu, si on ne réellement congolais o ne peut pas rester sa carte d’électeur qui joue le rôle d’une carte d’identité, la suite de cette migration a atteint le sud d’irumu, les gens qui sont à NCHABi, WALU et à BOGA n’ont pas vécu dans ce milieux à l’époque », explique-t-il.

En finissant, il a demandé à tous les services qui interviennent dans la sécurité à l’ituri à passer le plus vite possible à l’identification de toutes ces personnes, une identification qui, selon lui, favorisera leur rapatriement dans les entités d’origine.

«Ceux-là qui gèrent quotidiennement la sécurité de la province doivent se pencher sur cette question, nous devons avoir une liste de ces personnes qui se sont déjà installées dans ces parties, comme gestionnaire, on doit savoir qui vient d’où et vient faire quoi, et si on ne connait pas cela, ce que les choses ne marchent pas convenablement. Il y a des congolais qui sont repoussés ailleurs et alors ici à l’intérieur si on n’est pas à mesure de voir, qui vient d’où, demain matin on va risquer de se retrouver à face des personnes capables de nous semer la terreur », A-t-il chuté.

Pour rappel, ce mouvement migratoire avait commencé au nord Kivu, plusieurs personnes quittaient le sud pour le nord avec comme motif de chercher les terres arables. On se souviendra que dans un acte signé par l’ancien gouverneur julien Paluku Kahongya, il a qualifié d’inconnues toutes ces personnes et a suspendu tout leur mouvement vers la partie nord de la province. La province de l’ituri devient la nouvelle destination de personnes, au Sud du territoire d’Irumu l’on signale déjà plus de 16 000 personnes, chose qui inquiète la population Iturienne.

Prince Bagheni.

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 14 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER